Aller au contenu principal

LE PNUD OFFRE DU MATERIEL INFORMATIQUE AUX NOUVELLES MAISONS DE JUSTICE

Publié le : 30 mar 2021
reception symbolique du matériel

RECEPTION DE MATERIEL INFORMATIQUE DES MAINS DU REPRESENTANT RESIDENT ADJOINT DU PNUD PAR LE DIRECTEUR DE CABINET DU MINISTERE DE LA JUSTICE (cache-nez blanc)

Le Programme des Nations Unies pour le Développement, PNUD, a offert du matériel informatique aux nouvelles maisons de justice. L’objectif visé est de leur permettre de s’insérer dans la dynamique de l’informatisation des services du ministère de la Justice afin de traiter avec plus de célérité les affaires. La  remise de ce don a eu lieu à la maison de justice de Baguida, en présence des bénéficiaires et des autorités administratives.

Composé d’ordinateurs de bureaux et des accessoires, des ordinateurs portatifs et des imprimantes, le coût de ce matériel informatique est estimé à 9 millions de FCFA. Il est offert aux 5 nouvelles maisons de justice notamment Kétao, Soudou, Anié, Kpélé et Sanguéra, par le Programme des nations Unies pour le développement, PNUD.******

Par ce geste, le PNUD, qui s’investi pour l’amélioration de l’Etat de droit et la promotion de la cohésion sociale, matérialise sa volonté d’appuyer l’opérationnalisation des maisons de Justice dont le projet de création est en phase avec son programme pays.

Le Représentant Résident Adjoint, Mactar FALL, a tout d’abord félicité le gouvernement pour les efforts qu’il déploie en faveur de l’accès équitable au service public de la justice. Il s’est réjoui des résultats des maisons de justice : «  elles ont eu a traiter 623 cas dont 15% soumis par les femmes en 2019 et 869 cas en 2020, ce qui montre s’il en était besoin leur efficacité et ont très sûrement allégé les tribunaux ».

L’accompagnement du PNUD va au-delà de ce don pour prendre en compte d’autres préoccupations du ministère de la justice et de la législation. Selon M FALL, le plan de travail 2021 adossé au projet d’accès au droit et à la justice comprend  les activités suivantes : la mise en réseau des maisons de justice, la formation du personnel, l’extension de l’intranet judiciaire aux douze tribunaux restant pour la réduction du délai de traitement des dossiers et le déploiement du casier judiciaire, et l’actualisation de l’outil de collecte de données judiciaires en prenant en compte des cas de violences basées sur le genre et de stigmatisation des personnes vivants avec le VIH/sida.****

Les différents intervenants ont relevé la plus-value apportée par les maisons de justice. On retiendra particulièrement l’intervention des bénéficiaires notamment, le représentant du chef de canton de Baguida. Togbui Gaglo Edjé : « les populations sont contentes de l’implantation de la maison de justice à Baguida. Avec le rapprochement de l’institution, un problème qui pouvait mettre du temps en justice trouve solution en un mois. Nous y allons pour des bagarres entre cousins ou pour des doubles ventes de terrain….. ». Togbui Gaglo a aussi exhorté le PNUD à faire plus et au gouvernement de créer davantage de maisons de justice dans tous les coins du Togo eu égard à leur approches qui viennent en soutien à la chefferie traditionnelle dans ses missions. ****

Il faut dire que la justice alternative connaît un ancrage de plus en plus profond dans les milieux où elle est mise en oeuvre. En dépit de la crise liée à la pandémie au Coronavirus, les maisons de justice ont ouvert leurs portes aux populations dans le strict respect des mesures barrières. Ainsi, l’ont constate qu’au 31/12/2020, les MJ ont enregistré 1348 cas dont 590 demandes d’informations juridiques et 758 demandes de médiation dont 542 ont été traités. Aussi les MJ dans leurs œuvres de médiation ont-elles réussit à concilier 425 cas sur les 542 effectivement traités, soit un taux de réussite de 87,80%. En matière de recouvrement des créances, les MJ affichent un taux de réussite de 66, 35% en ayant recouvré, 12157330 sur 18407220 FCFA. Le projet suscite de plus en plus d’intérêt auprès des responsables administratifs. Outre le  Directeur de Cabinet, représentant le gade des sceaux, il y avait plusieurs chefs de services venus de la Justice, de la Présidence de la République et du PNUD.

E.T²

  

Top