Aller au contenu principal

LE GARDE DES SCEAUX EN VISITE AU CFPJ

Publié le : 18 nov 2019
dqvqd

 

SEANCE DE PRESENTATION AU GARDE DES SCEAUX, DES AUDITEURS DE JUSTICE, DES ELEVES GREFFIERS ET SECRETAIRES DE PARQUETS DU CFPJ.

Le garde des sceaux, ministre de la Justice Kokouvi Pius AGBETOMEY a fait le déplacement, le 7 novembre 2019, du Centre de Formation des Professions de Justice, CFPJ, pour constater l’effectivité de la rentrée des classes dans ledit centre. Occasion d’échanger avec les auditeurs de justice, les élèves greffiers et les secrétaires de parquets, à qui il a donné d’utiles conseils. « Vous –êtes l’avenir. Entourez-vous de tout ce qui est valeur pour réussir » leur a-t- il dit.

 

uiryyrfyfLe Centre de Formation des Professions de Justice, CFPJ a donc renoué avec la formation des élèves greffiers et auditeurs de justice. Cette formation était interrompue en 2014 pour diverses raisons. Mais le besoin de renforcer en personnel le département de justice, de doter notre pays de juridictions militaires, de juridictions administratives et de disposer de compétences pour les animer, sont entre autres raisons qui sous-tendent la réouverture de ce centre de formation.

Le dernier concours organisé par le ministère de la justice a donc permis de pourvoir ledit centre de 65 apprenants composés de 55 élèves recrutés sur concours dont 20 auditeurs de justice avec 12% de femmes, 35 greffiers et secrétaires de parquets dont 10% de femmes et 10 élèves recrutés sur titre composés uniquement de militaires en raison de 5 auditeurs de justice, 5 greffiers et secrétaires de parquets et ce dans le cadre du renforcement du personnel de la justice militaire.

Le début des cours au CFPJ, le 4 novembre dernier, a été marqué par la présentation du cabinet du ministère de la justice et ses missions à ces élèves et auditeurs, ainsi que l’organigramme, les différents services et les responsables qui les occupent et c’est dans cette dynamique que s’inscrit le déplacement du garde des Sceaux sur les lieux.

Le ministre Kokouvi Pius AGBETOMEY a félicité ces jeunes hommes et femmes lauréats, eu égard à la rigueur qui l’a caractérisé depuis le début jusqu’à la proclamation des résultats. « Nous avons voulu faire démentir la légende selon laquelle ce ne sont pas les plus méritants qui réussissent. Si vous êtes ici c’est parce que vous l’avez mérité et donc vous devez en être fiers et vous mettre au travail. Vous êtes l’avenir et vous devez vous entourer de tout ce qui est vertu pour réussir » leur a dit le ministre qui, par la même occasion, a salué le chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE pour avoir permis l’organisation dudit concours

gd-tdklSaisissant la balle au bond, la Directrice générale du CFPJ, Mme Batankimyém SOUKOUDE FIAWONOU a félicité le ministre pour sa démarche. Le centre fait face à de nombreux défis d’ordre infrastructurels : construction du bâtiment pédagogique pour la formation initiale et continue des acteurs de la justice. Il y a aussi des défis d’ordre budgétaire, matériel, et structurel notamment la nécessité de doter le centre d’un Conseil d’Administration. A cela s’ajoutent les ressources humaines qu’il faut renforcer à savoir le personnel d’appui du centre, le personnel administratif et de direction. Le souhait est de pouvoir recruter tous les 2 ans.Le nouveau code de l’organisation judiciaire exige les ressources humaines. Par conséquent il faut poursuivre le recrutement des magistrats, des greffiers et secrétaires de parquets.Néanmoins certains projets sont déjà mûrs. En terme de projet, en 2020 sera construit la salle de conférence qui devra être complétée avec d’autres salles, a relevé la responsable de ce centre.Rappelons que ce centre est créé par la loi n° 2009-024 du 30 octobre 2009. Il est placé sous l’autorité du Président de la République et sous la tutelle administrative et technique du ministère de la Justice.

Conseiller en communication E.T²

Top