MATERIEL ROULANT DU PASJ POUR LES SERVICES DE CONTROLE ET DE SUPERVISION

MATERIEL ROULANT DU PASJ POUR LES SERVICES DE CONTROLE ET DE SUPERVISION

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Une cérémonie de remise de clés de huit (08) véhicules a eu lieu, le mardi 03 décembre 2019, au cabinet de la justice. Le garde des sceaux Kokouvi Pius Abgétomey a reçu des mains du ministre conseiller de la délégation de l’Union européenne M. Bruno Hanses, les clés de ces véhicules pour le compte des services de la justice, de la police judiciaire et des corps de contrôle. Ledit matériel roulant acquis dans le cadre du Programme d’Appui au Secteur de la Justice, (PASJ), vise à renforcer les capacités opérationnelles de contrôle et de surveillance de ces différents services.

L’acquisition de ce matériel roulant intervient seulement quelques jours après la tenue de la journée de sensibilisation des acteurs judiciaires sur la diligence qui doit caractériser dorénavant l’expertise pénale en vue d’une justice pénale efficace. Le diagnostic posé sur le dysfonctionnement de ce domaine avait révélé pas mal de difficultés dont l’absence de matériel pour les services de contrôle et de supervision. Par exemple, les unités de police judiciaire sont démunies de moyens roulants. Cette situation est à l’origine de lenteurs dans la prise en charge et le traitement des infractions par les officiers de police judiciaire. Très souvent, l’OPJ se voit dans l’obligation d’effectuer le transport sur les lieux de commission des infractions par ses propres moyens et résiste très peu à la tentation de demander une contribution financière des personnes concernées. Il en est de même pour les services judiciaires chargés de la direction, de la surveillance et du contrôle des activités de police judiciaire qui eux aussi, dépourvus de moyens roulants ne peuvent effectuer, comme les règles l’exigent, des visites régulières des services de police judiciaire et des transports sur des scènes de crime.****

L’acquisition de matériels roulants opérationnels au profit de ces différents services permettra d’assurer leurs missions avec efficacité afin d’impacter positivement la célérité dans l’accomplissement des actes d’enquête et contribuera à réduire significativement les actes de corruption ou comportements assimilés.

Ledit matériel est composé de sept (07) pick-up et d’un (01) SUV et destiné à renforcer

 les capacités d’intervention des Parquet général près des cours d’Appels de Kara et de Lomé, de la Direction des Affaires Pénales et des Grâces (DAPG), de l’Inspection générale des services juridictionnels et pénitentiaires, des unités d’enquête de la police judiciaire et de la gendarmerie. L’Inspection Générale d’Etat et l’Inspection Générale du Trésor en sont également bénéficiaires.****

Au nom du garde des sceaux, le point focal du PASJ, M. Yaovi Ségbadan, à témoigné sa gratitude à l’Union Européenne pour son accompagnement au secteur de la justice et promet qu’un bon usage en sera fait. M. Bruno Hanses, réagissant à ces propos, a salué les bonnes relations de coopération qui existent entre l’UE et le Togo et qui se traduisent dans le secteur de la justice par la mise en œuvre du PASJ en vue de la modernisation de la justice « l’un des secteurs prioritaires de notre coopération, depuis des années, est la réforme du secteur de la justice parce que nous savons qu’un Etat de droit est le socle sur lequel la confiance entre le citoyen et l’Etat doit se bâtir. Cela aide à inspirer les investisseurs pour contribuer à la réalisation du PND », a souligné M. Hanses.

Conseiller en communication ET²

    TWITTER

    Suivez-nous

    Copyright © 2020 – MENTD