• Accueil
  • Remise de matériels techniques de pointe au système judiciaire du Togo dans le cadre de la lutte contre la criminalité maritime

Remise de matériels techniques de pointe au système judiciaire du Togo dans le cadre de la lutte contre la criminalité maritime

Remise de matériels techniques de pointe au système judiciaire du Togo dans le cadre de la lutte contre la criminalité maritime

Don-de-materiels-techniques-aux-juridictions-du-Togo

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

COMMUNIQUE DE PRESSE

Lomé le 28 mai 2021 – Le Ministère de la Justice et de la législation a réceptionné, ce vendredi 28 Mai, une donation composée d’une paire (01) de haut-parleurs amplifiés, dix (10) ordinateurs portables, six (6) écrans de télévision à haute définition pour la visualisation des preuves pendant les procès, deux (2) imprimantes, destinée aux instances judicaires chargées de l’application de la loi pénale maritime au Togo.

Ce don s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme mondial de lutte contre la criminalité maritime (GMCP) de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), financé par l’Union européenne à travers son projet « Appui à la Sécurité Maritime Intégrée en Afrique de l’Ouest (SWAIMS) », qui vise notamment à renforcer la réponse de la justice pénale maritime à la piraterie et aux autres crimes en mer.

Depuis quelques années, le golfe de Guinée est devenu l’épicentre des attaques de pirates, des pillages et des enlèvements contre rançon. En 2020, pas moins de 130 des 135 enlèvements de marins recensés dans le monde (soit le  96,3 % du total) ont eu lieu dans cette zone qui s’étend le long de 5 700 km de côtes en Afrique de l’Ouest, notamment au large du Nigeria, de la Guinée, du Togo, du Bénin et du Cameroun, selon un récent rapport du Bureau maritime international.

Malheureusement, le nombre de procès contre ces actes criminels ne suit pas toujours le même cours dans les pays de la région à cause des différentes lacunes au niveau des législations nationales et des insuffisances des appareils juridiques.

Dans ce contexte difficile, la République Togolaise a su mettre en place un cadre juridique approprié pour une répression efficace des actes de criminalité en mer. Ainsi, le Togo est désormais un acteur clé dans la lutte internationale contre la piraterie maritime et les vols à main armée dans le golfe de Guinée. L’Union européenne, par l’entremise du GMCP de l’ONUDC, reconnait le Togo comme un partenaire important et apprécié, à la lumière de son positionnement actif  dans cette campagne.​

La remise de ces matériaux techniques représente une étape importante dans le renforcement de la collaboration entre le Togo et l’ensemble de ses partenaires internationaux en matière de répression de la criminalité maritime et confirme l’engagement de l’Union européenne et de l’ONUDC à accompagner concrètement le Togo dans cette lutte. La donation bénéficiera spécifiquement les tribunaux Togolais, qui pourront être équipés avec les instruments nécessaires pour une administration de la justice performante et efficace, ciblant notamment la réussite des procès contre la criminalité maritime.

Depuis 2019, l’action du Programme mondial de lutte contre la criminalité maritime de l’ONUDC au Togo, avec le financement de l’Union européenne, s’est matérialisée par des appuis aux réformes de la justice pénale, des activités de renforcement des capacités des juges, procureurs et des autres acteurs de l’action de l’Etat en mer. L’Union européenne a par ailleurs soutenu le « Programme d’appui au secteur de la justice » qui entre 2016 et 2021 a appuyé de façon articulée les efforts des autorités pour moderniser et consolider la justice au Togo.

Au nombre des actions en cours et futures, un deuxième lot de matériaux comprenant un ensemble d’équipements de vidéo conférence (VTC) et d’enregistrement audio, sera également remis au Ministère de la justice au cours du troisième trimestre de 2021.

Au cours de la cérémonie de remise et au nom du garde des sceaux ministre de la justice et de la législation, monsieur le directeur des affaires administratives et financières  a exprimé sa gratitude à l’Union européenne et au Programme mondial de lutte contre la criminalité maritime de l’ONUDC pour le lot de matériaux offerts au Ministère de la Justice.  Pour lui, c’est un sentiment de devoir accompli avec cet équipement qui vient à point nommé renforcer les actifs techniques des instances judiciaires pénales du Togo. Une façon pour la Justice de participer efficacement à la lutte contre la criminalité maritime.

Anglais

The Gulf of Guinea is considered a major hub for maritime criminality due to the growing incidents of piracy, armed robbery, and other illicit activities at sea year-on-year. The presence of transnational criminal syndicates, coupled with inadequately equipped legal systems and maritime law enforcement authorities in the Gulf of Guinea coastal countries, has been identified as a major factor conducive to these crimes.

It is unfortunate to note that to date, no prosecution and trial of piracy or other maritime crimes have been recorded before the courts or tribunals in the region, even though Togo, as well as Nigeria already have an operational legal arsenal enabling them to bring and try criminals before their respective courts.

Taking into account the harmful repercussions these crimes have on international trade by sea and regional economies, UNODC has been working with regional and national authorities to strengthen the response of legal systems and law enforcement agencies, aiming at effectively fighting piracy and other maritime crimes in the region. UNODC has thus assisted, with the support from the European Union, national maritime criminal justice reforms and capacity building efforts for judicial and maritime law enforcement institutions in the Gulf of Guinea countries, including Togo.

The handing over of these technical materials represents an important step in the strengthening of the collaboration between Togo and all its international partners in the fight against maritime crime and confirms the commitment of the European Union and the UNODC to concretely accompany Togo in this fight. The donation will specifically benefit the Togolese courts, which will be equipped with the necessary instruments for an efficient and effective administration of justice, targeting in particular the success of trials against maritime crime.

Since 2019, the action of the UNODC Global Programme against Maritime Crime in Togo, with funding from the European Union, has materialized through support to criminal justice reforms, capacity building activities for judges, prosecutors and other actors of the state action at sea. The European Union has also supported the « Justice Sector Support Program » which, between 2016 and 2021, has supported the efforts of the authorities to modernize and consolidate the justice system in Togo.

Among the ongoing and future actions, a second batch of materials including a set of video conferencing (VTC) and audio recording equipment, will also be handed over to the Ministry of Justice in the third quarter of 2021.

During the handing over ceremony and on behalf of the Minister of Justice and Legislation, Keeper of the Seals, the Head of Administrative and Finance Department of the ministry expressed his gratitude to the European Union and the UNODC Global Programme against Maritime Crime for the batch of materials offered to the Ministry of Justice.  For him, it is a feeling of duty accomplished with this equipment which comes at the right time to reinforce the technical assets of the criminal justice authorities of Togo. A way for Justice to participate effectively in the fight against maritime crime.

Contact Presse

M. Sosso ASSOTI

Programme Support Officer

UNODC- GMCP

Phone: +228 92696347

Mail: sosso.assoti@un.org