CABINET



CABINET
Le Cabinet du Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République est composé des personnes suivantes :

Innocent Kossivi EGBETONYO, né le 31/12/1971
à Djon (P/Akébou)
 
Poste
 
Directeur de cabinet du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République.
 
Carrière
 
Responsable de la coordination, de la supervision des activités du cabinet, et de l’exécution des directives du ministre, avant sa nomination au poste actuel, Monsieur EGBETONYO a été juge d’instruction au Tribunal de Sotouboua, Juge d’Instruction, Chargé du parquet au Tribunal de Mango et directeur de cabinet du ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat.
 
Cursus

 
Diplôme  de  l’Ecole National d’Administration, Cycle III, option magistrature ;
Maîtrise en droit privé, carrières judiciaires à l’Université du Bénin.
 


IDRISSOU BIYAO KOLOU Moustafa est né  le 25 avril 1972 à Paratao dans la préfecture de Tchaoudjo.

Poste

Conseiller Technique du Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République

Cursus

Après ses études primaires et secondaires il obtint le baccalauréat série littéraire (option philosophie et lettres) au Lycée moderne de Sokodé, parchemin qui lui ouvre les portes de l’Université de Lomé où il s’inscrit à la faculté de droit. Après quelques années d’études, il décroche le Diplôme d’Etudes Approfondies.

Carrière

Le 27 octobre 2003, il intégra la fonction publique à l’issu d’un concours de recrutement des agents de l’administration publique et fut mis à la disposition du ministère de la justice.
Du 27 octobre 2003 au 30 juin 2004 il avait travaillé à la direction de la nationalité en qualité de chargé d’études. Le 1er juillet 2004, il fut affecté au cabinet du ministère de la justice. En 2009, il décroche la bourse de l’Ecole Nationale d’Administration de Strasbourg(France).
De retour au pays, il fut  nommé le 05 novembre 2010, secrétaire général du centre de formation des professions de justice. Après trois années de fonction dans ledit centre, monsieur   IDRISSOU BIYAO KOLOU Moustafa par son expérience n’a pas laissé indifférent le ministre de la justice d’alors qui le nomma conseiller technique le 15 novembre 2013.
 

YOVO  Komi  Né le 06 septembre 1961 à Kpalimé dans la préfecture de Kloto.

Poste 

Attache de cabinet du Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République.

Cursus

monsieur YOVO  Komi est titulaire du diplôme de Cycle II de l’ENA option administration générale. 

Carrière

Il fut successivement chef de cabinet du ministère en charge de la protection de l’enfant et des personnes âgées, secrétaire général de la mairie de Tsévié et de la préfecture de Yoto.
Après quelques années de fonction au cabinet du ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales, monsieur  YOVO  Komi était mis à la disposition du ministère de la justice et des relations avec les institutions de la République où il était nommé le 06 avril 2009 attaché de cabinet  du ministre.
 

 
Ananko ASSOUM, est né le 31 décembre 1969 à Défalé-Lao dans la préfecture de Doufelgou.

Poste 

Conseiller technique charge de la communication du Ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République.

Cursus

Après l’obtention du baccalauréat série A4 (option philosophie et lettres), il entre à la faculté des lettres et sciences humaines de l’Université de Lomé. Au bout de quelques années il obtint le  diplôme de maîtrise ès-lettres.

Carrière

Homme de lettres par excellence, il avait pour passion les medias. Ce qui l’a contraint à s’aventurer vers certains de la place notamment les  medias publics. Après quelques années  de fonction, il acquiert  une expérience sans précédent dans le domaine du journalisme audiovisuel, ce qui lui permis de décrocher une bourse de l’école de journalisme de Yaoundé(Cameroun), formation à l’issu de laquelle il obtint le diplôme supérieur de journalisme.
Monsieur Ananko ASSOUM fut rédacteur en chef à radio Lomé, Kara et à la télévision togolaise. Après quelques années de fonction dans ces organes précités, il fit un tour au ministère de la communication et de la culture  où il fut nommé conseiller technique du ministre chargé des medias et relations avec la Haute Autorité de L’Audiovisuel et de la Communication(HAAC).
En 2010, sur proposition du ministre de la justice d’alors qui envisageait créer une cellule de communication dans son département, il  était mis à disposition du ministère de la justice et des relations avec les institutions de la République et nommé conseiller technique du ministre de la justice chargé de la communication, poste qu’il occupe jusqu’à ce jour.